À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Dernières nouvelles

Communiqué

Les Québécois se font avoir

Rapport dévastateur du Vérificateur sur la gestion des mines

Par sa mauvaise gestion du secteur minier, le Québec ne retire pratiquement pas de redevances sur les ressources, gère mal la restauration des sites miniers et se retrouve, plus souvent qu’autrement, avec la responsabilité financière et environnementale des sites miniers au lendemain de leur exploitation. C’est ce qui ressort de l’examen par le Vérificateur général concernant la gestion du secteur minier opéré par le ministère des Ressources Naturelles et de la Faune (MRNF) au nom du gouvernement du Québec. La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! voit confirmer ses pires appréhensions par l’étude indépendante du Vérificateur général.

PDF - Communiqué : Rapport dévastateur du Vérificateur sur la gestion des mines
Communiqué

La coalition demande un vrai débat public

Mine d’or à ciel ouvert d’envergure en Abitibi-Témiscamingue

Face à la possibilité de la mise en oeuvre de plusieurs mines à ciel ouvert d’envergure au cours des prochaines années en Abitibi-Témiscamingue, la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! interpelle les élus régionaux afin qu’ils assument leurs responsabilités et entament un débat public élargi sur ce type d’exploitation des ressources minières et de ses conséquences pour le développement viable et durable de la région à court, moyen et long terme.

Pour Henri Jacob de l’Action boréale de l’Abitibi-Témiscamingue « Il est temps que nos élus et nos leaders régionaux mettent leurs culottes et assument leurs responsabilités face au creusage de ces méga trous un peu partout sur territoire! Les enjeux sont trop importants pour qu’on les pousse sous le tapis! L’Abitibi-Témiscamingue, c’est pas un trou! »

PDF - Communiqué : La coalition demande un vrai débat public
Communiqué

La restauration du site à résidus miniers se fera sur le dos des contribuables

Mine d’or Osisko en Abitibi

Les contribuables québécois devront payer 100% des 11.5 M$ qu’il en coûtera pour aménager le site où la mine d’or Osisko enverra ses résidus miniers. De plus, ils devront assumer tous les risques d’accident et de contamination durant les trois premières années d’opération de la mine. Osisko n’aura qu’à débourser les frais d’opération et n’héritera que d’une responsabilité limitée pour l’entreposage de ses résidus miniers. C’est ce qui ressort de l’entente cadre1, qui vient d’être rendue publique, entre le ministère des Ressources naturelles du Québec (MRNF) et la compagnie minière Osisko pour la restauration du site minier abandonné East Malartic. Selon la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! il est difficile d’imaginer que le MRNF et Osisko puissent qualifier cette entente de gagnante-gagnante.

PDF - Communiqué : Mine d’or Osisko en Abitibi
Communiqué

Des questions majeures toujours sans réponse

Mine d’or à ciel ouvert d’Osisko en Abitibi

Après 3 jours d’audiences au Bureau d’audience publique en environnement (BAPE), plusieurs questions demeurent sans réponse quant aux risques et aux impacts que poserait l’exploitation de la première mine d’or à ciel ouvert d’envergure à Malartic en Abitibi. Que ce soit des questions au niveau des plans de l’approvisionnement en eau, de la présence de cyanure dans l’air, d’émissions de poussières, de projections de roches lors des dynamitages, de vibrations, de dommages potentiels sur les résidences, de risques d’effondrements d’anciennes galeries sous la municipalité, l’absence de réponses n’a rien pour rassurer les citoyens de Malartic selon la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine!.

PDF - Communiqué : Mine d’or à ciel ouvert d’Osisko en Abitibi
Communiqué

Les audiences du BAPE sont-elles pipées d’avance ?

Projet de mine d’or géante de la compagnie Osisko en Abitibi

L’examen public par le Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE) du projet de mine d’or à ciel ouvert Osisko, d'une ampleur jamais vue au Québec, est-il pipé d’avance ? L’appui formel ou apparent d’élus locaux et nationaux pour ce projet traduit-il des conclusions déjà écrites et des décisions prises avant même que ne débutent réellement les audiences publiques ? Ce sont les graves questions que soulèvent aujourd’hui les membres de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! devant une série de faits troublants.

PDF - Communiqué : Projet de mine d’or géante de la compagnie Osisko en Abitibi
Syndiquer le contenu