À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Dernières nouvelles

Communiqué

Une forêt en Australie, un cimetière en Inde ?

Projet de relance de l’amiante au Québec

Communiqué
Pour diffusion immédiate

Québec, jeudi 9 décembre 2010. Une forêt en Australie, un cimetière en Inde ? Si les Québécois ont pu ressentir de la fierté de voir une forêt australienne baptisée du nom de leur premier ministre Jean Charest pour ses actions en matière de changements climatiques, seraient-ils tout aussi heureux si un jour on baptisait un cimetière du nom de leur premier ministre pour commémorer les victimes de l’amiante du Québec dans le monde? C’est la question que se pose la coalition Québec meilleure mine! devant le projet de garantir un prêt de 58 millions $ pour relancer les activités de la mine d’amiante Jeffrey dans la région d’Asbestos. Québec meilleure mine! demande au gouvernement de ne pas donner suite à ce projet et d’utiliser son argent pour la création d’un Fonds régional de diversification économique.

Fin de l’omerta sur l’amiante au Québec

Communiqué

UNE FORÊT EN AUSTRALIE, UN CIMETIÈRE EN INDE?

PROJET DE RELANCE DE L’AMIANTE AU QUÉBEC

Communiqué

LA LOI DES MINES AVANT LA LOI DIVINE, LA COLÈRE MONTE !

Mots-clés:

RICHARD DESJARDINS ET CHRISTIAN VANASSE UNISSENT LEURS VOIX

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Montréal, le lundi 6 décembre 2010. L’auteur-compositeur et vice-président de l’Action boréale de l’Abitibi-Témiscamingue, Richard Desjardins, et Christian Vanasse, Zapartiste et conseiller municipal de Saint-Jude, unissent leurs voix à celles d’une vaste majorité de citoyens et d’organismes qui demandent d’abolir la préséance de la Loi sur les mines par rapport aux droits des citoyens, des municipalités et des autres utilisateurs du territoire. « Il y un dicton en Abitibi-Témiscamingue qui dit que la Loi des mines passe avant la loi divine. Avec le boom actuel de l’or et des gaz de schiste, même l’bon Dieu commence à avoir peur d’être exproprié ! » dénonce Richard Desjardins.

Communiqué

Richard Desjardins et Christian Vanasse en conférence de presse

PRÉSÉANCE DE LA LOI DES MINES SUR LA LOI DIVINE : LA COLÈRE MONTE

AVIS AUX MÉDIAS

Québec, le vendredi 3 décembre 2010 – Les membres et partenaires de la coalition Québec meilleure mine! invitent les représentants des médias à une conférence de presse portant sur la réforme actuelle de la Loi sur les mines du Québec (projet de loi 79). À cette occasion, Richard Desjardins, auteur, compositeur, interprète, cinéaste et vice-président de l’Action boréale, ainsi que Christian Vanasse, membres des Zapartistes et conseiller municipal de la municipalité de Saint-Jude, uniront leurs voix pour demander des changements concrets à la Loi sur les mines du Québec.

Qui : Richard Desjardins, Christian Vanasse et une coalition d’organismes
Date : Lundi, 6 décembre 2010
Heure : 10 h
Lieu : Salle 105, Centre St-Pierre - 1212, rue Panet, Montréal

Communiqué

LE REJET DES CRIS SONNE L’ARRÊT DU PROJET

Mots-clés:

PROJET D’URANIUM À LA BAIE-JAMES

Montréal, le 26 novembre 2010. Le rejet des Cris sonne l’arrêt du projet d’uranium de la compagnie minière Strateco à la Baie-James. « Malgré les prétentions et les discours actuels de la compagnie pour tenter de convaincre tout le monde du contraire, le refus du projet d’uranium par les Cris est clair et net. L’acceptabilité sociale et environnementale de ce projet situé en plein coeur du territoire traditionnel des Cris n’y est pas. La compagnie doit prendre acte de ce refus et retirer son projet », affirme la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine!

Dans un communiqué émis hier après-midi, le Chef Matthew Coon Come du Grand Conseil des Cris juge que « les impacts potentiels de ce projet d’uranium sont de beaucoup supérieurs à tout bénéfice éventuel », une conclusion que partage également la nation crie de Mistissini, la principale affectée par le projet.

Syndiquer le contenu