À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Dernières nouvelles

Communiqué

Livre vert sur l'acceptabilité sociale - Québec doit élargir le débat

Québec, le 17 février 2016 - Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec (MERN), Pierre Arcand, a déposé hier un Livre vert précisant ses orientations en matière d'acceptabilité sociale. La Coalition Québec meilleure mine considère que cet enjeu, qui touche directement les collectivités impactées par différents projets, est trop important pour être laissé à de seules consultations particulières sur invitation du gouvernement, et appelle plutôt à une vaste consultation publique.

Certaines avancées apparentes
En juin dernier, la Coalition transmettait ses recommandations au ministre Pierre Arcand. Elle salue la prise en compte de certains aspects contenus dans ces recommandations.

2016-02-17-Livre_vert_Acceptabilité_sociale.pdf
Communiqué

Les citoyens affectés par la mine Canadian Malartic réitèrent leur confiance envers le Comité de citoyens et mandatent des avocats pour préparer un recours collectif

Mots-clés:

Malartic, le 16 février 2016 – Dans une assemblée tenue hier soir, plus d’une centaine de résidents des quartiers les plus rapprochés de la mine à ciel ouvert Canadian Malartic ont réitéré leur confiance envers le Comité de citoyens et ont mandaté des avocats pour préparer un recours collectif qui devrait être déposé d’ici le mois d’avril. Le Comité de citoyens garde la porte ouverte pour conclure une entente avec la minière si cette dernière s’engage à répondre clairement aux demandes des citoyens exprimés depuis plusieurs mois.

2016-02-16_Malartic_recours_collectif.pdf
Communiqué

Le Comité de citoyens de Malartic poursuit sa mobilisation

Vendredi 12 février, 2016 – Le Comité de citoyens impactés par la Mine Malartic prend acte de l’annonce faite aujourd’hui par le Groupe de travail sur les enjeux de cohabitation à Malartic. Il débâtera cette annonce à la Soirée d’information qu’il tiendra lundi prochain, 15 février, à compter de 19h00 au Théâtre Meglab, pour les résidents de la zone sud de la voie ferrée de Malartic. Pour l’occasion, un avocat spécialiste fera notamment une présentation sur les recours juridiques possibles pour les citoyens impactés par les opérations de la mine.

Soirée d’information le lundi 15 février

Communiqué

Le Comité de citoyens de la zone sud de la voie ferrée de Malartic se retire du Comite de travail face à l’intransigeance de la mine Canadian Malartic envers les citoyens impactés

Mots-clés:

Le 27 janvier 2016 - Le Comité de citoyens de Malartic, fort d’une assemblée de plus de 125 résidents tenue le lundi 25 janvier, s’interroge plus que jamais sur le fait que la mine Canadian Malartic semble vouloir gagner du temps avant la tenue des audiences du BAPE portant sur l’expansion de la mine en donnant l’impression de vouloir aller de l’avant, mais en ne s’engageant aucunement concernant leurs intentions réelles face aux citoyens les plus impactés par cette mine à ciel ouvert – la plus grande au pays en milieu habité.

Malgré des demandes répétées depuis plusieurs mois, voire depuis plus d’un an, la minière refuse toujours de répondre clairement aux deux principales demandes des citoyens, à savoir:

Communiqué de presse 27-01-2016 CCZSVFM - Final (1).pdf
Communiqué

Autorisation du projet Arianne Phosphate: le gouvernement met la charrue avant les boeufs

Québec, le 22 décembre 2015 - La Coalition pour que le Québec ait meilleure mine se désole de l'autorisation hâtive du projet Arianne Phosphate par décret gouvernemental. La Coalition examine présentement les recours possibles contre cette décision prématurée qui vient biaiser l'évaluation environnementale des projets et affaiblir la confiance des citoyens envers ce processus.

Un dangereux précédent
Le projet de mine d'apatite Arianne Phosphate, prévu à Lac-à-Paul, au nord de Saguenay, prévoit la production de 3 millions de tonnes de concentré d'apatite par année et son transport par camion sur plus de 200 km. Inféodé au projet minier, la construction d'un terminal maritime le long du fleuve Saguenay fait l'objet d'une évaluation environnementale fédérale séparée, actuellement en cours.

Syndiquer le contenu