À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Dernières nouvelles

Page

Mémoire sur la demande visant à renouveler le permis d’exploitation de la centrale nucléaire de Gentilly-2

Voici le mémoire que la Coalition pour que le Québec ait meilleur mine a adressé à la Commission canadienne de sûreté nucléaire cette semaine et qui sera présenté les 13 et 14 avril 2011 à Bécancour au sujet de la demande de renouvellement des permis présentée par Hydro-Québec pour Gentilly-2.

Communiqué

NE PAS DORMIR AU GAZ

RÉFORME DE LA LOI SUR LES MINES

Québec, le 9 mars 2011 — La coalition Québec meilleure mine ! accueille favorablement le rapport du BAPE sur les gaz de schiste, dont plusieurs recommandations sont directement applicables à la réforme actuelle du secteur minier, notamment en matière de redevances sur les ressources et à la protection accrue des droits des citoyens, des municipalités et de l’environnement. La coalition, qui travaille activement à la réforme du secteur minier depuis plus de 2 ans, invite néanmoins le gouvernement « à ne pas dormir au gaz » et à remettre sur les rails, dès ce printemps, le projet de réforme de la Loi sur les mines du Québec.

Avec le boom minier et la multiplication des travaux miniers que connaît actuellement le Québec, on ne peut pas se permettre d’attendre la complétion d’une étude environnementale stratégique sur les gaz de schiste — ce qui pourrait prendre de 2 à 3 ans — avant de procéder aux changements attendus dans les cadres réglementaires du secteur minier.

Communiqué

OSISKO : LA SEULE À BLÂMER

NORMES DU BRUIT NON RESPECTÉES À MALARTIC

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Québec 21 février 2011 — La coalition Québec meilleure mine ! s’inquiète de la façon dont la compagnie Osisko gère présentement la situation tendue qui prévaut à Malartic, où certains travailleurs tentent de jeter le blâme sur le dos des citoyens qui subissent le bruit et les inconvénients des travaux en cours. « Il faut clarifier les faits : c’est Osisko qui est pleinement responsable d’avoir surpassé les normes du bruit, et non les citoyens en bordure de la fosse, lesquels subissent le bruit et les impacts des travaux depuis des mois, 24 h sur 24. La seule solution responsable pour régler cette situation : répondre à la demande collective des dizaines de familles qui subissent les impacts du projet d’avoir accès à une aide juridique afin de régler la vente de leurs résidences, leurs déménagements ou autres règlements possibles », insiste la coalition Québec meilleure mine !

Changer la norme du bruit ne règlera pas le problème

Communiqué

MINE À CIEL OUVERT À SAINT-CAMILLE ?

LES CITOYENS TESTENT LA LOI SUR LES MINES

Pour diffusion immédiate

Québec, le jeudi 10 février 2011 — « Une action citoyenne sans précédent dans l’histoire minière du Québec se déroule présentement à Saint-Camille, en Estrie », affirme la coalition Québec meilleure mine ! « En invoquant leur droit au consentement préalable et en interdisant à la compagnie Bowmore l’accès à leurs terrains, des dizaines de familles de Saint-Camille testent la Loi sur les mines et marquent un précédent qui pourraient bien faire boule de neige partout au Québec, notamment dans les régions minières et dans les régions affectées par le gaz de schiste. Cette action démontre aussi que la Loi sur les mines et le projet de loi 79 visant à la modifier ne répondent pas du tout aux attentes de la société d’aujourd’hui », insiste Ugo Lapointe, l’un des porte-paroles de Québec meilleure mine !

Communiqué

MME NORMANDEAU NIE LES PROBLÈMES

URANIUM ET GAZ DE SCHISTE

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Québec, le 3 février 2011 — « Que ce soit concernant les gaz de schiste ou l’opposition croissante au Québec face à l’exploitation éventuelle de mines d’uranium, la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, madame Nathalie Normandeau, continue de nier les problèmes et de ne pas être à l’écoute de la population », dénonce la coalition Québec meilleure mine !

La coalition dénonce plus particulièrement les propos tenus dernièrement par madame Normandeau, selon lesquels les citoyens de la Gaspésie qui s’opposent à un projet d’uranium se livrent à de la « désinformation ». La déclaration de madame Normandeau fait suite à la sortie des médecins et du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la région de la Baie-des-Chaleurs qui demandent, à leur tour, un moratoire sur l’exploration et l’exploitation de l’uranium au Québec.

Syndiquer le contenu