À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Un camp minier citoyen sera érigé devant le parlement du 23 au 25 août

Communiqué

Projet de loi sur les mines…

Québec, jeudi 18 août 2011. Un camp minier citoyen sera érigé devant l’Assemblée nationale les 23, 24 et 25 août prochains dans le but de débattre publiquement des principaux enjeux soulevés par la réforme de la Loi sur les mines. Un premier rassemblement citoyen, animé par les Zapartistes, soulignera l’ouverture du camp mardi le 23 août à 11 h. Organisé conjointement par la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine et Sept-Îles sans uranium, avec de véritables tentes de prospecteurs, ce camp minier se tiendra en parallèle avec les travaux de la commission parlementaire chargée d’étudier le projet de loi no 14, Loi sur la mise en valeur des ressources minérales dans le respect des principes du développement durable (sic).

Outre le rassemblement d’ouverture, le camp minier sera le lieu de rencontre de familles directement affectées par des travaux d’exploration minière ou gazière se déroulant sur leur propriété. Cette réunion des familles se tiendra le mercredi 24 août de 9 à 11 h, réunion qui sera suivie d’un point de presse… et d’une épluchette de blé d’inde à midi.

La dernière journée, soit jeudi le 25 août, sera consacrée aux discussions portant sur le thème des Premières nations et du territoire. Des membres des Premières nations viendront discuter de leurs préoccupations en lien avec l’exploration et l’exploitation des mines. Le camp minier citoyen se terminera avec la présentation du bilan de la commission parlementaire par les membres de la coalition jeudi le 25 août à 17 h. D’autres actions citoyennes, qui se dérouleront dans le cadre du camp minier, seront annoncées ultérieurement.

Pendant les 3 jours du camp minier citoyen, les visiteurs auront l’occasion d’échanger sur les enjeux de l’exploitation minière, gazière et pétrolière avec des citoyens et des représentants des principales organisations membres ou partenaires de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! Au menu des discussions : gaz de schiste, pétrole, Plan Nord, mines… De plus, la projection de vidéos sur les enjeux miniers est prévue en soirée pendant toute la durée du camp.

La tenue de ce camp minier citoyen est d’autant plus importante que le projet de loi 14 ne corrige en rien le problème de la préséance des droits miniers, gaziers et pétroliers sur tout autre usage du territoire qui est au cœur de l’actuelle Loi sur les mines. Les nouveaux pouvoirs de dire « non » qu’on souhaite donner aux municipalités ne pourraient s’appliquer qu’à 1 % du territoire québécois.

Le projet de loi 14 ne dit rien non plus sur un nouveau régime de redevances. « Autrement dit, il maintient, à quelques exceptions près, le régime de privilèges dont bénéficie l’industrie depuis des décennies » selon Ugo Lapointe, porte-parole de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine.

-30-

Pour information :
• Ugo Lapointe, coalition Pour que le Québec ait meilleure mine ! c.514-708-0134
• Christian Simard, Nature Québec, c.418-931-1131

La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine ! a vu le jour au printemps 2008 et est aujourd’hui constituée d’une vingtaine d’organismes représentant plusieurs dizaines de milliers de membres au Québec. La coalition s’est donnée pour mission de revoir la façon dont on encadre et développe le secteur minier au Québec, dans le but de promouvoir de meilleures pratiques aux plans social et environnemental.

Les membres actuels de la coalition :
Action boréale Abitibi-Témiscamingue (ABAT) - Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) - Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) - Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement (Chaire ERE-UQAM) - Coalition de l’ouest du Québec contre l’exploitation de l’uranium (COQEU) - Coalition Stop Uranium de Baie-des-chaleurs - Conseil central de la CSN de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Ungava - Comité vigilance Malartic (projet minier Osisko) - Écojustice - Forum de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM - MiningWatch Canada - Mouvement Vert Mauricie - Nature Québec - Professionnels de la santé pour la survie mondiale - Regroupement pour la surveillance du nucléaire - Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) - Sept-Îles sans uranium - Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) - Société pour la nature et les parcs (SNAP-Québec) - Tous nouveaux membres sont les bienvenus.