À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Mines, gaz et pétrole: Des citoyens et organismes de partout au Québec s’unissent pour demander une réforme en profondeur de la gestion des ressources naturelles et énergétiques

Communiqué
Mots-clés:

 Montréal, 7 décembre 2011 – Au moment où le gouvernement de Jean Charest laisse planer la possibilité d’imposer un bâillon sur le projet de loi 14 (mines, gaz, pétrole), des citoyens et des organismes de partout au Québec unissent leurs voix pour exiger beaucoup plus que la réforme actuellement proposée par le gouvernement dans la gestion de nos ressources naturelles et énergétiques au Québec. « Ce n’est pas en cédant nos ressources pour une bouchée de pain, ni en sacrifiant au passage les communautés et l’environnement que nous ferons du Québec un modèle de développement durable » - Ugo Lapointe de la Coalition Québec meilleure mine!

 
« L’actuel projet de loi 14 et ses récents amendements ne font qu’effleurer les vrais problèmes qui continuent de miner le Québec. Redevances nettement insuffisantes, encadrement environnemental quasi-inexistant et surtout, un manque total de vision pour rediriger le Québec vers le développement de ressources à faibles impacts pour l’environnement, les communautés et les générations futures. C’est le temps d’apporter les changements nécessaires » - Christian Simard de Nature Québec.
 
« Comment le gouvernement de Jean Charest peut-il prétendre à un Plan Nord «modèle» alors que l’une de ses pierres d’assises (la nouvelle loi sur les mines) est trouée de partout et serait adoptée sous le bâillon ? » - Daniel Breton du groupe Maîtres chez nous - 21e siècle.
 
Nous, citoyen-NE-s et organismes du Québec touchés par les mines, le gaz et le pétrole, demandons :
 
  1. Que le Québec se dote d’une véritable stratégie intégrée de développement de ses ressources naturelles et énergétiques afin de reprendre le contrôle démocratique sur nos ressources et de privilégier le développement des filières à faibles impacts sur l’environnement et les communautés;
 
  1. Que le Québec maintienne ou décrète immédiatement des moratoires sur les filières à forts impacts, notamment les gaz de schiste, le pétrole et le gaz dans le golfe, les mines d’uranium et le nucléaire;  
 
  1. Que le Québec devienne un modèle mondial en matière de protection des citoyens et de l’environnement, de faibles émissions des gaz à effet de serre, et de redevances exigées sur les ressources non renouvelables.
 
voir ci-dessous pour des citations
et expressions de solidarité
 
 
Les signataires:
 
Henri Jacob, Action boréale Abitibi-Témiscamingue (ABAT)
 
Dr. Isabelle Gingras (md), Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME)
 
François Lapierre, Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL)
 
André Bélisle et Kim Cornelissen, Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA)
 
Marie-France Doucet, rédactrice de Biomes du Sans Papier
 
Michel Goudreau, Coalition Stop Uranium de Baie-des-chaleurs
 
Élaine Hébert, Coalition Mich Cini pour un moratoire sur l'uranium (Eeyou Istchee, territoire Cri)
 
Jacques Saucier et Me Nicole Kirouac, Comité de vigilance de Malartic
 
Le Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste
 
Joël Nadeau, Comité Mine de rien de Saint-Camille en Estrie
 
Raymond Gauthier, Corporation de Développement communautaire Unîle
 
Martine Chatelain, Eau Secours!

William Amos, Écojustice
 
Annie Landry, Énergie Alternative des Îles-de-la-Madeleine
 
Bob Eichenberbger, Environnement Vert Plus
 
Judith Dubeau, Ixion communications
 
Réal Reid, Fondation Rivières
 
Éric Darier et Nicolas Mainville, Greenpeace
 
Danik Laporte, Groupe écocitoyen de l’Abitibi-Témiscamingue
 
Lucie Sauvé et Isabel Orellana, Groupe de recherche et d'intervention en éducation et formation relatives à l'environnement, Faculté de sciences de l'éducation (Groupe ERE-UQAM)
 
Michel Leclerc, Les AmiEs de la Terre du Québec
 
Johanne Dion, Les Ami(e)s du Richelieu
 
Mikael Rioux, MandaTerre de Trois-Pistoles
 
Ramsey Hart, MiningWatch Canada
 
Claude Lussier, Minganie Sans Uranium
 
Philippe Giroul et Michel Duguay, Mouvement Sortons le Québec du nucléaire
 
John Burcombe, Mouvement Au courant
 
Michel Fugère, Mouvement Vert Mauricie
 
Martin et Stéphane Poirier, NON à une marée noire dans le St-Laurent
 
Marie-Hélène Parant, Non au Pétrole et au Gaz
 
Dr. Éric Notebaert (md), Professionnels de la santé pour la survie mondiale (PSSM)
 
Serge Fortier, Regroupement interrégional sur le gaz de schiste de la Vallée du St-Laurent
 
Louise Gagnon, Regroupement pour la Sauvegarde de la grande Baie de Sept-Îles
 
Gordon Edwards, Regroupement pour la surveillance du nucléaire (RSN)
 
Jacinthe Leblanc, Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE)
 
Marc Fafard et Johanne Roussy, Sept-Îles sans uranium (SISUR)
 
Daniel Green et Anne-Marie Saint-Cerny, Société pour vaincre la pollution (SVP)
 
 
citations et expressions de solidarité :
 
« Je signe! »
- Laure Waridel, Éco-sociologue et auteure 
 
« Un p’tit mot pour vous dire que je signe volontiers cette déclaration »
- Hugo Latulippe, Cinéaste et producteur
 
« J’endosse! »
- Dominic Champagne, Auteur et metteur en scène
 
 « Oui pour cette vision de l’avenir du Québec »
- Nicolas Boisclair, Alexis de Gheldere et Denis McCready, réalisateurs et producteur de Chercher le courant
 
« Je me joins à ces revendications légitimes »
Pierre Langlois, physicien et auteur de «Rouler sans pétrole»
 
« J’appuie! »
- Renaud Lapierre, ancien sous-ministre associé aux ressources naturelles du Québec
 
 « À l'inverse des énergies fossiles et du nucléaire, de façon générale, la production d'énergie renouvelable est très peu risquée, ne consomme pas beaucoup d'eau, ne crée pas de problèmes pour les terres agricoles et ne nuit pas au développement économique d'autres secteurs de la société…  C'est pour ça qu'il nous faut dès maintenant une stratégie énergétique basée sur les énergies propres » - André Bélisle et Kim Cornelissen, Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA)
 
« À la lumière des connaissances scientifiques acquises en matière d'exploitation du gaz de schiste et devant l'absence d'une démonstration rigoureuse de la pertinence socio-économique du développement envisagé… il est impératif de considérer justement et en toute transparence, la valeur des voix qui s'élèvent » - Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste
 
 « L'eau est une ressource naturelle différente des autres car nul ne peut s'en passer. Le Québec survivra probablement sans pétrole, sans gaz de schiste et sans les mines, mais il ne survivra pas à la contamination ou au manque d'eau » - Martine Chatelain, Eau Secours !
 
« Avec les récentes améliorations au projet de loi 14, le ministre ne fait que changer les roues de notre charrette… Certainement qu'on l’apprécie, mais on roule toujours a cheval ! » - Annie Landry, Énergie alternative des Îles-de-la-Madeleine