À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Les citoyens massivement en défaveur de la venue d’une mine au pied des monts Kékéko, en milieu habité

Communiqué
Mots-clés:

Coalition des citoyens du Projet Wasamac

Rouyn-Noranda, le 4 juin 2012— C’est ce matin que madame Kristine Charron et monsieur Francis Bouffard de la Coalition des citoyens du projet Wasamac (COC-Wasamac) ont révélé les résultats d’un sondage qu’ils ont effectué auprès d’une cinquantaine de résidents du Rang des Cavaliers et du Lac-Hélène sur leur appréciation de leur milieu de vie et leur opinion quant à l’éventuelle opération d’une mine. Pour l’occasion, ils étaient accompagnés de monsieur Ugo Lapointe de Québec meilleur mine.

Les résultats du sondage sont clairs : près de 90% des résidents sondés sont très fortement attachés aux éléments caractéristiques d’un milieu de vie situé en pleine nature, au pied du joyau récréo-touristique que représentent les monts Kékéko. Les répondants ont aussi affiché un grand scepticisme quant à la possibilité d’installer une mine dans le milieu sans qu’il y ait de détérioration de la qualité de vie et une perte importante de la valeur des propriétés foncières dans tout le secteur. Les résidents riverains se sont par ailleurs prononcés contre la possibilité de réaliser des travaux miniers sous leurs résidences sans leur consentement. Enfin, le sondage a révélé que les citoyens étaient massivement en défaveur de l’implantation d’une mine dans le secteur des Collines Kékéko lorsqu’ils en faisaient le bilan des avantages et des désavantages.

Après avoir appris que la minière avait demandé un permis de dénoyage de l’ancienne mine sans aucune consultation et sans connaissance prouvée des effets sur la nappe phréatique, et sans avoir offert de garanties aux résidents menacés, les membres de la COC-Wasamac ont affiché une grande déception vis-à-vis des agissements de la mine.

Monsieur Ugo Lapointe, originaire de la région et l’un des porte-paroles de la Coalition Québec Meilleure Mine était de passage en région pour agir à titre de conférencier pour le Forum sur l’acceptabilité sociale se déroulant samedi à l’UQAT. À l’invitation de la COC-Wasamac, il a visité les lieux, rencontré certains citoyens impactés, puis il a échangé avec les membres de la Coalition Wasamac en soirée dimanche dernier. Après avoir situé le projet de la Richmont vis-à-vis du cadre légal et des expériences vécus ailleurs au Québec, il s’est interrogé sur la réponse qui allait être offerte par la minière suite à l’opinion manifestée dans le sondage : « Si les résidents impactés par le projet n’en veulent pas; si la région décidait qu’une mine en milieu habité et au pied des monts Kékéko était inaceptable, est-ce que la minière s’engagerait à ne pas aller de l’avant avec son projet ? ».

-30-

Source : Francis Bouffard et Kristine Charron, citoyens du secteur et co-porte-paroles du Comité des citoyens du projet Wasamac (COC-Wasamac). Francis Bouffard : 819 768-2172, cell. 819 763-8214; Kristine Charron : 819-763-6378.

Courriel : c.c.wasamac@gmail.com

Le rapport préliminaire des résultats du sondage est disponible sur demande.