À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Plus de 150 citoyens de Malartic exhortent le ministre Heurtel à reporter les consultations publiques à l’automne

Communiqué

Malartic, jeudi 19 mai 2016 - Dans une lettre acheminée au ministre de l’Environnement David Heurtel, plus de 150 citoyens de Malartic dénoncent des consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) qui auraient lieues durant la saison estivale (juin-juillet) concernant l’agrandissement de la mégamine Canadian Malartic -déjà la plus grande mine à ciel ouvert en milieu habité au Canada. Les citoyens demandent au ministre de reporter les consultations à l’automne pour faciliter l’information et la participation citoyenne, un principe fondamental du BAPE depuis 40 ans et de la Loi sur le développement durable du Québec.

Le ministre à l’écoute des intérêts de la minière ou des citoyens affectés?

Ces citoyens ajoutent leurs voix à celles de plusieurs autres intervenants qui font la même demande localement et en région, de même que nationalement. C’est le cas notamment du Comité citoyens de la zone sud de la voie ferrée de Malartic, du Regroupement vigilance sur les mines en Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT), de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine et de MiningWatch Canada. Le coprésident du Comité de suivi de la mine Canadian Malartic s’est également exprimé en faveur de ce report le 15 mai dernier lors d’une assemblée publique à Malartic.

Expansion de la plus grande mine à ciel ouvert en milieu habité au Canada

« Monsieur le ministre, ce calendrier est totalement inacceptable pour les citoyens. Vous n’êtes pas sans connaître l’ampleur et la masse des documents de l’étude d’impact qui nous ont été présentée formellement par le BAPE il y a à peine deux semaines, soit le 4 mai. Nous sommes pour la majorité d’entre nous des pères et mères de famille et dont souvent les deux parents sont sur le marché du travail avec très peu de temps pour nous préparer à si brève échéance », affirment les citoyens signataires de la lettre.

Assurer l’information et la participation citoyenne, principe fondamental du BAPE

On peut aussi lire dans la lettre : « Comment humainement croyez-vous que nous pouvons décemment et intelligemment participer à ces audiences si vous nous bousculez ainsi dans le temps? Ce projet a des conséquences majeures pour nous et pour nos enfants, pour des décennies à venir. Il faut prendre le temps de bien faire les choses et de véritablement mettre les citoyens au cœur de vos préoccupations et donc de ce calendrier. Vous devez vous assurer de la plus grande participation citoyenne. Nous voulons avoir le temps de nous préparer. C’est pourquoi nous vous demandons de repousser tant la 1ère partie que la 2ième partie des audiences publiques à la mi-septembre, soit après les vacances estivales et la rentrée scolaires. Maintenir les audiences en juin-juillet porterait un préjudice certain aux citoyens, et en aucune manière à la minière qui, elle, continue son exploitation ».

Rappelons que le Comité de citoyens de la zone sud de Malartic réclament actuellement que la minière s’engage à offrir une option d’acquisition et relocalisation à l’ensemble des résidents de la zone sud de Malartic, laquelle regroupe 700 propriétés et logements (environ 35-40% de la ville), tous situés à l’intérieur d’un rayon de 700 mètres de la mine. Le bruit, la circulation, la poussière et les dynamitages quotidiens de la mine causent des problèmes de santé, de qualité de vie et de bien-être des voisins affectés. La minière compte déjà plus de 171 avis d’infractions environnementales et 2000 dépassements de normes depuis son autorisation en 2009. Le projet d’expansion doublerait la taille de la mine jusqu’en 2027.

-30-


Pour information :

- Louis Trottier, Comité citoyens zone sud de Malartic, 819-860-6009