À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Enjeux électoraux: Quel parti a meilleure mine?

Communiqué

1395334_10151949808422836_1778209281_n.jpg

MONTRÉAL – 6 SEPTEMBRE 2018. Environnement, santé, droits citoyens, évasion fiscale : comment se positionne chacun des partis politiques sur les enjeux reliés à l’exploitation des ressources minières au Québec ? Voilà le portrait que la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine cherche à dresser à l’aide d’un questionnaire acheminé récemment à chacun des partis politiques. Voici le questionnaire en version complète : https://miningwatch.ca/sites/default/files/elections2018-questionnairemi... , voici la version courte : https://miningwatch.ca/sites/default/files/elections2018-questionnairemi....

« Alors que la demande mondiale en ressources s’accroît et que les activités minières connaissent actuellement un regain important au Québec, nous demandons à chacun des partis d’expliquer comment il compte ne pas répéter les erreurs du passé, notamment en assurant un meilleur partage des retombées fiscales tirées de ces ressources non-renouvelables, tout en assurant une protection accrue de l’environnement et des populations affectées », insiste Ugo Lapointe, cofondateur et porte-parole de la Coalition Québec meilleure mine!

La coalition, qui regroupe une trentaine d’organismes membres représentant plus de 250 000 individus affiliés de partout au Québec, a réalisé le questionnaire en proche collaboration avec le Regroupement Vigilance Mines de l’Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT). Marc Nantel du REVIMAT : « C’est important pour les citoyens des régions minières d’avoir l’heure juste concernant où se loge chacun des partis politiques. Le développement minier ne doit pas être
seulement un bulldozer économique. Il doit aussi se faire dans le respect de l’environnement et des populations ».

La coalition a acheminé le questionnaire à chacun des partis la semaine dernière. Il comporte 11 questions regroupés sous trois axes que la coalition juge prioritaires pour le prochain gouvernement du Québec :

1.DROITS DES MUNICIPALITÉS ET DES COLLECTIVITÉS AUTOCHTONES
Les cas de poursuites d’entreprises minières et gazières contre le gouvernement et des petites collectivités se sont multipliés ces dernières années. C’est le cas des poursuites de Gastem contre Restigouche (1,5 million), de Copper One contre Québec (8 millions), de Canada Carbon contre la petite municipalité de Grenville-sur-la-Rouge (96 millions) et de Stratéco contre Québec (193 millions). La coalition interpelle tous les partis pour savoir s’ils comptent revoir la Loi sur les mines et la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme qui, actuellement, interdisent aux municipalités et aux collectivités autochtones de prendre des décisions qui auraient pour effet d’empêcher les activités minières dans des zones sensibles de leur territoire et qui, le cas échéant, les exposent à des poursuites coûteuses de la part d’entreprises privées.

2. L’ENVIRONNEMENT, L’EAU, LA SANTÉ
C’est sous la rubrique de la protection de l’environnement et de la santé des populations touchées par les mines que la coalition a le plus de questions pour les partis : évaluation environnementale et consultation publique pour chaque nouvelle mine; couverture d’assurance contre les risques de déversements miniers et d’accident environnemental majeur; protection de l’eau et des milieux humides; zones tampons autour des milieux sensibles et habités; règlement environnemental spécifique au secteur minier; mise en œuvre d’une stratégie de consommation responsable des métaux; voilà autant d’enjeux pour lesquels la coalition demande aux partis de se prononcer.

3. REDEVANCES ET ÉVASION FISCALE
La coalition interpelle également les partis pour savoir comment ils comptent assurer un meilleur partage des retombées fiscales tirées de l’exploitation des ressources non-renouvelables, tout en combattant le fléau de l’évasion fiscale qui prive, chaque année, le Québec de milliards de dollars pour soutenir les programmes sociaux et les infrastructures publiques. La coalition constate notamment un nombre croissant d’entreprises minières dont on a révélé des stratagèmes d’évasion fiscale ces dernières années au pays. C’est le cas des entreprises Cameco et Silver Wheaton, qui font maintenant face à la justice, de même que des cas allégués de Turquoise Hill Resources (filiale de Rio Tinto), Katanga (filiale de Glencore), de Royal Nickel et de Métaux Black Rock.

SEMAINE DU 17 SEPTEMBRE 2018
Les réponses de tous les partis seront rendues publiques à travers tout le Québec durant la semaine du 17 septembre 2018 par l’intermédiaire des médias traditionnels et des médias sociaux.
---

POUR INFORMATION :
Ugo Lapointe, Coalition Québec meilleure mine et MiningWatch Canada, 514-708-0134
Marc Nantel, Regroupement vigilance mine de l’Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT), 819-737-8620

_____________________________
La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! a vu le jour au printemps 2008 et est aujourd’hui constituée d’une trentaine d’organismes membres représentant collectivement plus de 250 000 individus, partout au Québec. La coalition s’est donnée pour mission de revoir la façon dont on encadre et développe le secteur minier au Québec, dans le but de promouvoir de meilleures pratiques aux plans social, environnemental et économique. Site www.quebecmeilleuremine.org

Les membres actuels de la coalition : Action boréale Abitibi-Témiscamingue (ABAT) ? Alternatives ? Artistes pour la Paix ? Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME) ? Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) ? Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) ? Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ? Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté ? Coalition de l’ouest du Québec contre l’exploitation de l’uranium (COQEU) ? Coalition Stop Uranium de Baie-des-Chaleurs ? Comité de vigilance de Malartic ? Conseil centrale CSN de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec ? Écojustice ? Eco-vigilance Baie-des-Chaleurs ? Environnement Vert Plus Baie-des-Chaleurs ? Fondation Rivières ? Forum de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM ? Groupe solidarité justice ? Les AmiEs de la Terre du Québec ? Justice transnationale extractive (JUSTE) ? MiningWatch Canada ? Minganie sans uranium ? Mouvement Vert Mauricie ? Nature Québec ? Professionnels de la santé pour la survie mondiale ? Regroupement citoyen pour la sauvegarde de la grande baie de Sept-Îles ? Regroupement pour la surveillance du nucléaire ? Réseau œcuménique justice et paix (ROJeP) ? Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) ? Regroupement Vigilance Mines de l’Abitibi-Témiscamingue ? Sept-Îles sans uranium ? Société pour la nature et les parcs (SNAP-Québec) ? Société pour vaincre la pollution (SVP) ? Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ). Tous nouveaux membres bienvenus. www.quebecmeilleuremine.org
_____________________________