À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Enjeux électoraux : Pour que le DGE ait meilleure mine! Une coalition craint l’effet refroidissant du directeur général des élections

Communiqué

Une-1-970x647.jpg

MONTRÉAL – 25 SEPTEMBRE 2018. Alors que le Directeur général des élections (DGE) du Québec multiplie les mises en demeure contre tout organisme qui publie les réponses de chacun des partis politiques sur des enjeux qui les préoccupent, la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine! n’a toujours pas pris de décision à savoir si elle rendra publiques, ou non, les réponses fournies par chacun des partis politiques à son questionnaire sur les enjeux miniers au Québec.

Voir le questionnaire sans les réponses: https://miningwatch.ca/sites/default/files/elections2018-questionnairemi...

« Nous sommes très inquiets de l’attitude du DGE qui, selon toute vraisemblance, applique la loi de façon beaucoup trop restrictive. Cela nuit au débat démocratique et à l’information du public, pourtant deux piliers centraux que doit défendre le DGE pour favoriser la participation citoyenne aux élections », affirme Ugo Lapointe, cofondateur de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine!

M. Nantel, du Regroupement Vigilance Mines de l’Abitibi-Témiscamingue, qui a collaboré de proche à l’élaboration du questionnaire : « Il nous semble que le DGE devrait faire la part des choses entre des groupes citoyens et de la société civile, à but non lucratif, et des entreprises ou des associations de grandes entreprises qui ont des moyens beaucoup plus grands que les nôtres de se faire entendre et d’avancer leurs intérêts. Mais même là, si les partis répondent de plein gré à un questionnaire, la population devrait être en droit d’accéder à cette information pour faire un choix éclairé ».

La voie des médias
Pour l’instant, la coalition, qui regroupe une trentaine d’organismes membres de partout au Québec, n’a partagé les réponses des partis politiques qu’avec les médias, qui échappent à la loi sur le DGE, et qui sont libres d’interpréter et de traiter l’information à leur façon pour informer le public.

M. Lapointe : « C’est consternant de constater que le DGE empêche les organismes de rendre publics sur leur site Internet ou sur Facebook les résultats des questionnaires auxquels ont pourtant consenti de participer tous les partis politiques ».

Enjeux miniers importants
Dans l’introduction du questionnaire envoyé à tous les partis, la Coalition souligne que malgré des avancées importantes depuis 10 ans, « beaucoup reste à faire » pour mieux protéger l’environnement et les populations affectées par des projets miniers au Québec. Elle note, entre autres :

1. La nécessité de revoir les lois afin de permettre aux municipalités et aux collectivités autochtones de protéger les zones sensibles de leurs territoires (‘no go zone’), de même que l’établissement de zones tampons (distances séparatrices) plus conséquentes;
2. Le besoin d’assujettir tout nouveau projet minier à une évaluation environnementale complète, avec l’examen du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), de même qu’une meilleure protection de l’eau et des milieux humides
3. L’établissement d’un registre public des travaux d’exploration minière afin d’informer le public et les collectivités des travaux en cours et en tout temps sur le territoire, de même que pour permettre des activités d’inspection des ministères responsables;
4. Le renforcement nécessaire des couvertures d’assurance visant à protéger l’environnement et les contribuables québécois en cas d’accident environnemental majeur ou de déversement minier;
5. Le besoin d’une stratégie nationale de consommation responsable des métaux et des minéraux dans notre société, incluant un renforcement du recyclage et de l’économie circulaire;
6. L’augmentation des redevances minières et la nécessaire lutte à l’évasion fiscale afin d’assurer un meilleur partage des bénéfices tirés de l’exploitation de ces ressources non-renouvelables.

Pour information :
Ugo Lapointe, Coalition Québec meilleure mine et MiningWatch Canada, 514-708-0134
Marc Nantel, Regroupement vigilance mine de l’Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT), 819-737-8620

_____________________________
La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! a vu le jour au printemps 2008 et est aujourd’hui constituée d’une trentaine d’organismes membres représentant collectivement plus de 250 000 individus, partout au Québec. La coalition s’est donnée pour mission de revoir la façon dont on encadre et développe le secteur minier au Québec, dans le but de promouvoir de meilleures pratiques aux plans social, environnemental et économique. Site www.quebecmeilleuremine.org

Les membres actuels de la coalition : Action boréale Abitibi-Témiscamingue (ABAT) ? Alternatives ? Artistes pour la Paix ? Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME) ? Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) ? Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) ? Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ? Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté ? Coalition de l’ouest du Québec contre l’exploitation de l’uranium (COQEU) ? Coalition Stop Uranium de Baie-des-Chaleurs ? Comité de vigilance de Malartic ? Conseil centrale CSN de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec ? Écojustice ? Eco-vigilance Baie-des-Chaleurs ? Environnement Vert Plus Baie-des-Chaleurs ? Fondation Rivières ? Forum de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM ? Groupe solidarité justice ? Les AmiEs de la Terre du Québec ? Justice transnationale extractive (JUSTE) ? MiningWatch Canada ? Minganie sans uranium ? Mouvement Vert Mauricie ? Nature Québec ? Professionnels de la santé pour la survie mondiale ? Regroupement citoyen pour la sauvegarde de la grande baie de Sept-Îles ? Regroupement pour la surveillance du nucléaire ? Réseau œcuménique justice et paix (ROJeP) ? Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) ? Regroupement Vigilance Mines de l’Abitibi-Témiscamingue ? Sept-Îles sans uranium ? Société pour la nature et les parcs (SNAP-Québec) ? Société pour vaincre la pollution (SVP) ? Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ). Tous nouveaux membres bienvenus. www.quebecmeilleuremine.org
_____________________________