À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Mot-clé “Uranium”

Communiqué

Le gouvernement cède au lobby minier

Mots-clés:

Refus d’un moratoire sur les mines d’uranium

Dans une lettre en réponse aux pétitions de 14 000 signataires demandant un moratoire sur les mines d’uranium à Sept-Îles et au Québec, le ministre Serge Simard, au nom du gouvernement, refuse d’instaurer un tel moratoire, jugeant qu’il est « injustifié » et qu’il nuirait au climat d’investissement minier au Québec. La coalition Pour que le Québec meilleure ait mine! dénonce cette position du gouvernement, qui répond davantage à l’intérêt d’un petit nombre de compagnies minières qu’à celui du bien être général de la population. « Après avoir semblé favorable à un moratoire, au moins au niveau local, le gouvernement plie aujourd’hui devant le lobby minier au détriment de la santé publique, de l’environnement et de la qualité de vie d’une majorité. Il le fait à la veille d’une consultation générale en commission parlementaire prévue pour débattre de ces questions.

PDF - Communiqué : Le gouvernement cède au lobby minier
Communiqué

Une coalition porte plainte à l'ordre des géologues

Mots-clés:

Moratoire sur les mines d’uranium

Alors que sont déposées aujourd’hui à l’Assemblée nationale des pétitions regroupant plus de 11 000 signataires en faveur d’un moratoire sur les mines d’uranium, la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine ! annonce qu’elle portera plainte à l’Ordre des géologues du Québec puisqu’elle juge que des membres de cet ordre ont enfreint leur code de déontologie en transmettant au public des informations incomplètes ou inexactes, dépassant parfois leur propre champ de compétence. La Coalition reproche également à ces individus un manque de transparence face au public, en ne révélant pas explicitement leurs conflits d’intérêts en lien avec des projets miniers d’uranium.

PDF - Communiqué : plainte à l'ordre des géologues.pdf
Communiqué

Une coalition demande à Québec de se tenir debout face au lobby minier

De l’uranium sur la Côte-Nord aux mégamines à ciel ouvert de l’Abitibi-Témiscamingue

Réunis aujourd’hui à Montréal, les membres de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! demandent au gouvernement de se tenir debout face au lobby minier et de se doter d’une politique minière digne de ce nom. Alors que les coffres de l’État sont vides, que le prix de l’or bat des records et que l’industrie minière connaît un autre « boom » de forte croissance qui laisse entrevoir des profits faramineux, le Québec est toujours dépourvu d’une politique minière viable, permettant d'assurer la protection des citoyens et de l’environnement, ainsi que de rapporter à l’État et aux régions des redevances dignes de ce nom. « L’actuel projet de modification de la Loi sur les mines ne changera pratiquement rien à cette situation inacceptable!

PDF - Communiqué: De l’uranium aux mégamines à ciel ouvert
Communiqué

Québec doit décréter un moratoire sur l’uranium dès maintenant

Mots-clés:

Démission de 20 médecins à Sept-Iles

« Le gouvernement du Québec doit réagir rapidement à la démission en bloc de 20 médecins à Sept-Îles et décréter, dès maintenant, un moratoire sur l’exploration et l’exploitation de l’uranium au Québec » a déclaré Christian Simard de Nature Québec et porteparole de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine. La décision des médecins de Sept-Iles survient en réaction au dépôt du projet de Loi sur les mines qui est demeuré muet sur la question. Deux provinces canadiennes ont déjà décrétées un moratoire sur l’uranium, soit la Colombie- Britannique et la Nouvelle-Écosse, où il aura bientôt force de loi.

PDF - Communiqué : Démission de 20 médecins à Sept-Iles
Syndiquer le contenu