À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Mot-clé “Uranium”

Communiqué

Premières nations, municipalités et citoyens unissent leur voix pour un moratoire

Mots-clés:

Mines d'uranium au Québec

QUÉBEC, le 11 mars 2013 /CNW Telbec/ - Deux ans, jour pour jour, après la catastrophe de Fukushima au Japon, des représentants des Premières Nations, des municipalités et de la société civile unissent leur voix pour demander au gouvernement du Québec de décréter un moratoire sur les mines d'uranium. Ils demandent également au gouvernement de rapidement donner suite à son engagement de tenir une évaluation environnementale générique sur la filière de l'uranium au Québec.

Communiqué

Les Cris demandent un moratoire sur les mines d’uranium

Mots-clés:

Plan nord et mines d’uranium / Plan Nord and Uranium Mining: The Crees demand a moratorium

Montréal, mercredi 8 août 2012. L’Assemblée générale du Grand conseil des Cris du Québec vient d’adopter, à l’unanimité, une résolution demandant un moratoire sur les mines d’uranium sur les territoires conventionnés, soit près de la moitié du territoire visé par le Plan Nord du gouvernement sortant.

Communiqué

BILAN DES CONSULTATIONS SUR LE PROJET D’URANIUM MATOUSH

Mots-clés:

DEUX « BLOODY DAYS » POUR LE PRÉSIDENT DE LA COMMISISON NUCLÉAIRE ET POUR STRATECO

Montréal, samedi 9 juin 2012. Deux « bloody days » (maudites journées), voilà comment le président de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), Michael Binder, a décrit mercredi soir, dans un élan d’impatience et de frustration, les deux jours d’audiences passées dans la communauté crie de Misstissini concernant le projet minier d’uranium de la compagnie Strateco. « C’est une expression complètement inappropriée pour une commission d’évaluation censée être impartiale et indépendante. L’expression résume tout de même très bien l’état d’esprit dans lequel se trouvaient le président de la commission et la compagnie Strateco face à l’opposition massive de la population et des représentants élus de Mistissini concernant le projet d’uranium Matoush, qui pourrait ouvrir la voie aux mines d’uranium au Québec » affirme Ugo Lapointe de Québec meilleure mine!

Communiqué

Consultations sur le projet d’uranium matoush : la CCSN ne considèrera pas l’absence d’acceptabilité sociale du projet

Mots-clés:

Montréal, mercredi 6 juin 2012. «La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) ne tiendra pas compte de l’absence d’acceptabilité sociale ni des impacts sociaux qui pourraient en découler lorsque viendra le temps d’émettre un permis pour le projet d’uranium Matoush de la compagnie Strateco », voilà ce qui ressort clairement des propos du président de cette commission, M. Michael Binder, après deux jours d’audiences. Pour Ugo Lapointe de la coalition Québec meilleure mine! « C’est une attitude surprenante et à notre avis complètement inadéquate, contraire aux principes les plus rudimentaires d’une évaluation environnementale moderne; voire même contraire à certaines lois internationales et nationales qui obligent la prise en compte des impacts sociaux des projets ».

Syndiquer le contenu