À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Mot-clé “Autres enjeux miniers”

Communiqué

MINE JEFFREY : NOUVEAU DÉLAI HONTEUX POUR UNE INDUSTRIE IMMORALE

Montréal, le 16 août 2001 - « DÉCONTAMINATION DE MATIÈRES DANGEREUSES – DÉSAMIANTAGE » (1).C’est en ces termes que l’Hôpital Sainte-Justine vient de lancer des travaux pour soustraire ses jeunes patients et son personnel aux dangers de l’amiante. Pourtant, au même moment, nos gouvernements annoncent encore un soutien à l’exploitation de l’amiante et à son exportation dans des pays démunis. Visiblement totalement indifférents au sort des victimes, mais apparemment sensibles aux pressions électorales et à celles des promoteurs, nos gouvernements ont décidé d’accorder un deuxième délai supplémentaire aux promoteurs de la Mine Jeffrey pour compléter leur financement, tout en maintenant une promesse d’engagement public de 58 millions $.

Communiqué

LE QUÉBEC TOUJOURS AU BAS DE L’ÉCHELLE

Réplique à Nathalie Normandeau sur les redevances minières

Québec, le mercredi 18 mai 2011— Le Québec est toujours au bas de l’échelle en ce qui concerne les redevances perçues sur les mines, voilà ce que la coalition Québec meilleure mine ! et MiningWatch Canada révèlent aujourd’hui dans une analyse comparative des différentes provinces et territoires canadiens (voir annexe). « Malgré les changements apportés au régime de redevances en 2010, le Québec demeure loin derrière, avec des redevances qui équivalent à peine à 2 % de la valeur brute produite. Toute proportion gardée, c’est 2 à 3 fois moins que les meilleurs rendements au pays. Le Québec accuse un tel retard depuis les 8 dernières années que son manque à gagner se chiffre maintenant entre 1 et 4 milliards de dollars par rapport aux meilleurs taux de redevances ailleurs au pays.

CO11-05-18_RedevancesMinieres.pdf
Communiqué

Une coalition demande à Québec de se tenir debout face au lobby minier

De l’uranium sur la Côte-Nord aux mégamines à ciel ouvert de l’Abitibi-Témiscamingue

Réunis aujourd’hui à Montréal, les membres de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! demandent au gouvernement de se tenir debout face au lobby minier et de se doter d’une politique minière digne de ce nom. Alors que les coffres de l’État sont vides, que le prix de l’or bat des records et que l’industrie minière connaît un autre « boom » de forte croissance qui laisse entrevoir des profits faramineux, le Québec est toujours dépourvu d’une politique minière viable, permettant d'assurer la protection des citoyens et de l’environnement, ainsi que de rapporter à l’État et aux régions des redevances dignes de ce nom. « L’actuel projet de modification de la Loi sur les mines ne changera pratiquement rien à cette situation inacceptable!

PDF - Communiqué: De l’uranium aux mégamines à ciel ouvert
Communiqué

Le ministre Simard doit s’excuser et agir

Mines à ciel ouvert abandonnées

Le ministre Serge Simard doit s’excuser auprès des québécois et défendre leurs intérêts plutôt que ceux des entreprises minières. La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! réagit ainsi à la diffusion du reportage de l’émission Enquête hier soir à Radio-Canada. Pour Ugo Lapointe, du Forum de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM, « Nous avons été choqué d’apprendre, de la bouche même du Ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune, Monsieur Serge Simard, qu’il rejetait toute possibilité de restauration des fosses à ciel ouvert, et ce avant même qu'il n’y ait un débat sur le sujet ».

PDF - Communiqué : Mines à ciel ouvert abandonnées
Syndiquer le contenu