À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Donner plus en déboursant moins!

Objectif: 50 000 $

Campagne pour un Québec sans uranium:

L’amiante tue:
cessons d’être complices!

Non merci à une économie radioactive!

Dernières nouvelles

Communiqué

Boom minier pour le lithium et le graphite: Élus et citoyens appellent Québec à mieux baliser l’industrie

Ottawa/Montréal, 14 novembre 2019. Alors que se tient aujourd’hui la toute première édition de la conférence internationale « Pour que le climat ait meilleure mine », à Ottawa, une nouvelle analyse révèle un boom minier explosif au Québec pour les minéraux utilisés dans l’électrification des transports. Le graphite et le lithium arrivent en tête, avec des hausses respectives de 50% et 789% des dépenses depuis cinq ans. Des élus et des citoyens appellent Québec à mieux baliser l’industrie.

Conférence https://miningwatch.ca/sites/default/files/miningwatchfrversionweb.pdf

« Nous sommes très préoccupés par cette nouvelle « ruée vers l’or » dans l’Outaouais, les Laurentides et Lanaudière, à proximité de nombreux parcs nationaux et régionaux, des réserves fauniques et des sites à haute valeur écologique » affirme Louis St-Hilaire du Regroupement de protection des lacs de la Petite-Nation.

2019-11-BoomLithiumGraphite-Analyse.pdf
Communiqué

Entente à l’amiable dans le recours collectif contre la plus grande mine d’or au Québec : Des gains additionnels pour les citoyens

Montréal / Val d’Or, 15 octobre 2019. La coalition Québec meilleure mine et le Regroupement Vigilance Mines en Abitibi et le Témiscamingue prennent acte de l’annonce d’une entente à l’amiable entre les citoyens et la minière Canadian Malartic, qui opère la plus grande mine d’or à ciel ouvert au Canada.

« L’entente prévoit des compensations additionnelles pour l’ensemble des citoyens du quartier sud de Malartic, les plus directement touchés par les nuisances de la mine », affirme Ugo Lapointe de la coalition Québec meilleure mine et de MiningWatch Canada.

« Les citoyens ont toujours été prêts à négocier. Ils ont fait plusieurs appels en ce sens à la minière. La conjecture était mure pour que les deux groupes s'entendent », déclare Marc Nantel du Regroupement Vigilance Mines de l’Abitibi et du Témiscamingue.

2019.10.15 Communique Conjoint Citoyens - Miniere
Communiqué

101 idées pour que le Québec ait meilleure mine : La population invitée à se prononcer

Montréal, 3 juin 2019. Les membres de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine appuient l’initiative « 101 idées pour le climat » lancée aujourd’hui par le mouvement du Pacte et invitent les citoyens à se prononcer lors de consultations publiques en ligne qui se dérouleront jusqu’au 1er octobre, 2019. Trois des « 101 idées pour le climat » concernent directement le secteur minier.

« Avec « le boom » de la demande en métaux utilisés pour l’électrification des transports, nos gouvernements doivent en faire plus pour mieux protéger l’environnement, les collectivités et les générations futures de la pollution minière », affirme Ugo Lapointe, coporte-parole de la Coalition Québec meilleure mine.

Communiqué

Pollution à répétition de la minière Tata Steel: Le ministre de l’environnement doit sévir

Québec, 29 mai 2019. À la suite de la divulgation de nouvelles images qui confirment un autre déversement contaminé par la minière Tata Steel, la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine demande au ministre de l’Environnement, M. Benoit Charrette, de sévir.

Voir les images ici https://www.journaldequebec.com/2019/05/29/plusieurs-deversements-suspec...

« Le ministre de l’Environnement doit envoyer un signal clair : tolérance zéro pour la pollution minière », insiste Ugo Lapointe, coporte-parole de la coalition et coordonnateur à MiningWatch Canada.

Christian Simard, cofondateur de la coalition et directeur à Nature Québec : « C’est aberrant de constater que cette minière a déjà au moins deux déversements contaminés à son actif, sans qu’aucune conséquence réelle s’en soit suivie ».

Communiqué

Grenville-sur-la-Rouge devant la Cour d’appel du Québec : Le projet minier ne vaut pas les 96 millions réclamés par Canada Carbon, selon un expert

Grenville-sur-la-Rouge, vendredi 17 mai 2019 – Alors que la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge sera aujourd’hui devant la Cour d’appel du Québec dans le but de faire déclarer la poursuite de 96 millions de la compagnie Canada Carbon comme abusive, l’organisme MiningWatch Canada publie un rapport d’expert indépendant qui conclut que le projet minier n’est pas viable économiquement et ne vaut pas les montants réclamés. L’organisme portera plainte à l’Autorité des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique, où est enregistrée l’entreprise.

Dans un rapport de 15 pages, M. Jim Kuipers, ingénieur avec plus de 35 ans d’expérience dans le secteur minier au Canada et à l’international, conclut que le projet minier ne démontre « aucune viabilité économique », notamment parce qu’appuyé sur des « ressources » estimées, et non sur des « réserves » mesurées ou prouvées.

2019-05-Grenville-sur-la-Rouge-CanadaCarbon-RappportExpert.pdf
Syndiquer le contenu