À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Donner plus en déboursant moins!

Objectif: 50 000 $

Campagne pour un Québec sans uranium:

L’amiante tue:
cessons d’être complices!

Non merci à une économie radioactive!

Dernières nouvelles

Communiqué

101 idées pour que le Québec ait meilleure mine : La population invitée à se prononcer

Montréal, 3 juin 2019. Les membres de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine appuient l’initiative « 101 idées pour le climat » lancée aujourd’hui par le mouvement du Pacte et invitent les citoyens à se prononcer lors de consultations publiques en ligne qui se dérouleront jusqu’au 1er octobre, 2019. Trois des « 101 idées pour le climat » concernent directement le secteur minier.

« Avec « le boom » de la demande en métaux utilisés pour l’électrification des transports, nos gouvernements doivent en faire plus pour mieux protéger l’environnement, les collectivités et les générations futures de la pollution minière », affirme Ugo Lapointe, coporte-parole de la Coalition Québec meilleure mine.

Communiqué

Pollution à répétition de la minière Tata Steel: Le ministre de l’environnement doit sévir

Québec, 29 mai 2019. À la suite de la divulgation de nouvelles images qui confirment un autre déversement contaminé par la minière Tata Steel, la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine demande au ministre de l’Environnement, M. Benoit Charrette, de sévir.

Voir les images ici https://www.journaldequebec.com/2019/05/29/plusieurs-deversements-suspec...

« Le ministre de l’Environnement doit envoyer un signal clair : tolérance zéro pour la pollution minière », insiste Ugo Lapointe, coporte-parole de la coalition et coordonnateur à MiningWatch Canada.

Christian Simard, cofondateur de la coalition et directeur à Nature Québec : « C’est aberrant de constater que cette minière a déjà au moins deux déversements contaminés à son actif, sans qu’aucune conséquence réelle s’en soit suivie ».

Communiqué

Grenville-sur-la-Rouge devant la Cour d’appel du Québec : Le projet minier ne vaut pas les 96 millions réclamés par Canada Carbon, selon un expert

Grenville-sur-la-Rouge, vendredi 17 mai 2019 – Alors que la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge sera aujourd’hui devant la Cour d’appel du Québec dans le but de faire déclarer la poursuite de 96 millions de la compagnie Canada Carbon comme abusive, l’organisme MiningWatch Canada publie un rapport d’expert indépendant qui conclut que le projet minier n’est pas viable économiquement et ne vaut pas les montants réclamés. L’organisme portera plainte à l’Autorité des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique, où est enregistrée l’entreprise.

Dans un rapport de 15 pages, M. Jim Kuipers, ingénieur avec plus de 35 ans d’expérience dans le secteur minier au Canada et à l’international, conclut que le projet minier ne démontre « aucune viabilité économique », notamment parce qu’appuyé sur des « ressources » estimées, et non sur des « réserves » mesurées ou prouvées.

2019-05-Grenville-sur-la-Rouge-CanadaCarbon-RappportExpert.pdf
Communiqué

Sayona Mining ne pourra pas contourner la loi : Victoire pour la mobilisation citoyenne!

Québec, mardi 5 mars 2019. Une coalition de citoyens, de scientifiques et d’organismes environnementaux se dit satisfaite de la décision annoncée aujourd’hui par le ministre de l’environnement, M. Benoit Charrette, d’appliquer la loi et d’exiger des consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour le projet de le minière Sayona Mining.

« L’annonce d’aujourd’hui est une victoire pour le droit environnemental au Québec, et surtout, une victoire pour la mobilisation citoyenne. La population pourra enfin poser ses questions et partager ses préoccupations dans le cadre de consultations publiques menées par le BAPE » se réjouit Rodrigue Turgeon du Comité citoyen pour la protection de l’esker.

Communiqué

BAPE pour le projet de Sayona Mining : Un citoyen met en demeure le ministre de l’environnement pour qu’il applique la loi

Source: Comité de citoyens pour la protection de l'esker

Québec, mercredi 27 février 2019. Un citoyen de l’Abitibi-Témiscamingue met en demeure le ministre de l’environnement, M. Benoit Charette, afin que lui et son gouvernement appliquent la loi et déclenchent des consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour le projet minier Authier de la compagnie australienne Sayona Mining.

La mise en demeure fait suite aux récentes déclarations du ministre l’économie, M. Pierre Fitzgibbon, qui laisse entendre que son gouvernement tenterait d’accommoder la compagnie en autorisant son projet sans passer par le BAPE.

2019-02-26-MiseEnDemeure-MELCC.pdf
Syndiquer le contenu